L'argent déposé sur Max est-il assuré à hauteur de 100000 euros par la banque européenne ?

Bonjour

Une banque a normalement ses dépots assurés à hauteur de 100000 euros en cas de faillite etc. L’est la EDIS (European Deposit Insurance Scheme) qui assure cela, bref la banque européenne.

Notre argent est-il assuré en cas de faillite / perte (etc) de aumax ?

Très bonne question !

Comme pour tous les établissements de paiement (qui ne sont donc pas des établissements de crédit, ie des “banques”), nos avoirs sont garantis par leur cantonnement en l’occurrence chez CM Arkéa.

Cf ce qui s’était passé en décembre 2016 avec Morning dont les dirigeants avaient “pioché” dans ce cantonnement pour assurer une garantie vis à vis de Mastercard lors du lancement de la CB et qui avait vu ses activités suspendues par l’ACPR pendant 1 mois.

On en parle d’ailleurs ici :

Pour ceux qui aiment la lecture et pour montrer que le “gendarme des banques” veille : les 2 décisions prises par l’ACPR dans l’affaire que je citais.

Donc si je comprend bien, en termes terre-à-terre / vulgarisés :

Max a un compte en banque chez Crédit Mutuel Arkéa, garantie à hauteur maximale de 100,000 euros, donc si Max fait faillite, tout l’argent qu’ils y gardent “pour” nous sera restitué, EN REVANCHE si c’est CM Arkéa qui dépose bilan, on va devoir se partager les 100,000 euros entre tout les clients Max…

C’est ce qui me retient d’ouvrir un compte, des grosse banques qui font faillite, ça existe, on a vu que c’était possible.

Non, même pour un compte de cantonnement, c’est 100000€ par client :
https://www.cbanque.com/banque-en-ligne/actualites/69782/neobanques-la-garantie-des-depots-ne-couvre-pas-la-faillite-des-comptes-de-paiement

Malheureusement, tant que Max ne nous l’écrive pas noir sur blanc, je ne pense pas pouvoir faire confiance à cet article que vous linkez.

Tenez par exemple TransferWise, qui sont dans la même situation juridique que Max (institution de paiement et non banque), ils consacrent un article de leur FAQ à cette question et écrivent clairement que si la banque chez qui ils ont le compte de cantonnement fait faillite, alors on ne sera plus garanti de retrouver notre argent :
https://transferwise.com/help/article/2897714/borderless-account/is-my-money-covered-by-a-financial-protection-scheme

Ils ont l’honnêteté de l’admettre.

L’article cite Thierry DISSAUX qui est depuis 2010 Président du Directoire du Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (FGDR). Donc c’est la personne qui préside l’organisme qui est chargé d’indemniser les clients en cas de faillite d’une banque. Donc je pense, humblement, que l’on peut apporter du crédit à a sa parole.

Le même article ne fait état que d’un agrément britannique auprès du FCA. Pas d’allusion à l’ACPR dont la “bible” regafi.fr ne liste pas Treansferwise.

La différence est que Transfertwise est britannique donc c’est les règles britanniques qui s’appliquent contrairement à Max qui est francais